Tous les articles par telewitz

Le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes

Nous sommes le 7 janvier 2016. Le gouvernement a prudemment attendu que la CoP 21 soit derrière nous pour relancer les hostilités à Notre Dame des Landes.
Rappelons que le sujet de l’aéronautique a été entièrement escamoté dans le nouvel accord sur le changement climatique. L’aviation n’y est pas mentionnée une seule fois, alors que : – ses effets sur le climat sont de l’ordre de 5% de l’effet anthropique global – ses émissions de CO2 ont pratiquement doublé depuis 1992 – qu’elles devraient quadrupler ou quintupler entre 1992 et 2050 Les Etats ont été incapables d’appliquer la moindre taxe au transport aérien, ce qui aurait été une mesure efficace pour freiner ses émissions. L’Union européenne encourage au contraire son développement en subventionnant lourdement le projet de « Ciel unique européen », qui profite avant-tout à l’industrie aéronautique mais supprimera de nombreux emplois. Dans un tel contexte, on ne peut qu’être opposé à la construction de nouveaux aéroports, comme un moyen de juguler la croissance du trafic aérien. – See more at: http://www.goodplanet.info/actualite/2016/01/06/notre-dame-des-landes-mobilisation-samedi-a-nantes-pour-reclamer-labandon-du-projet/#sthash.qzDu2hQN.dpuf

Le respect des croyances

Vous vous imaginez que l’esprit humain ne cherche que le vrai, détrompez-vous. L’esprit humain et le faux sympathisent extrêmement. Si vous avez la vérité à dire, vous ferez bien de l’envelopper dans les fables; elle en plaira beaucoup plus. Si vous voulez dire des fables, elles pourront bien plaire, sans contenir aucune vérité. Ainsi le vrai a besoin d’emprunter la figure du faux, pour être agréablement reçu dans l’esprit humain; mais le faux y entre bien sous sa propre figure, car c’est le lieu de sa naissance et de sa demeure ordinaire, et le vrai y est étranger. (Fontenelle Dialogues avec les morts anciens, Dialogue V. )

La Constitution de la Vème République en son article 1 stipule que la République respecte toutes les croyances. Heureusement, cette obligation de respect ne s’impose pas au citoyen individuel. Nous avons heureusement le droit individuellement de critiquer les croyances, et même de blasphémer.